• Anne-Lise GAUTHIER

Une histoire qui enseigne : « Les Dieux voyagent toujours incognito » de Laurent Gounelle

La confiance en soi est la clé de son équilibre dans bien des domaines ; la développer contribue à s’offrir une vie épanouie.




Véritable petit traité de psychologie, ce roman aborde le rapport à soi et aux autres. Il décrypte les comportements humains, le respect et le savoir-être dans la relation sans pour autant en perdre son identité. Un roman où la philosophie à la part belle…

« Il va falloir que tu acceptes de ne pas forcément correspondre à ce qu’attendent les gens, ne pas toujours te conformer à leurs critères, leurs valeurs, mais oser afficher ta différence, parfois même quand elle dérange. Bref, lâcher prise sur l’image que tu souhaites donner aux autres, et apprendre à ne pas trop te soucier de ce qu’ils pensent de toi. Lorsque tu assumeras pleinement tes différences, alors tu pourras te pencher sur celles des autres et, si nécessaire, t’y adapter.»

Résumé :

Imaginez : Un homme vous sauve la vie, en échange de votre engagement de faire tout ce qu'il vous demande... pour votre bien. Le dos au mur, vous acceptez et vous vous retrouvez embarqué dans une incroyable situation où tout semble vous échapper. Vous n'êtes plus le maître de votre vie et pourtant... à bien des égards, elle est plus excitante qu'auparavant !

Mais peu à peu, le doute s'installe en vous : quelles sont les intentions réelles de cet homme qui s'est immiscé dans votre existence ? Qui est-il vraiment ? Et qui sont ces personnages énigmatiques dans son entourage ? Les découvertes que vous faites n'ont rien pour vous rassurer.

Cette histoire, qui nous plonge dans l'atmosphère envoûtante d'un été parisien, ouvre la voie de la plus belle des réflexions sur nous-mêmes : qu'est-ce qui peut nous permettre de dépasser nos inhibitions, nos peurs et nos conditionnements, pour sortir du chemin tout tracé de notre vie lorsque celle-ci ne nous apporte pas pleinement satisfaction ?

C’est donc l’histoire d’un homme qui, après avoir essayé d’attenter à ses jours, se retrouve contraint de faire ce qu’il n’aurait jamais osé entreprendre mais dont il rêvait secrètement.

Une fois libéré de ses peurs, tout un chacun peut dépasser ses limites et toucher du doigt ce qui était considéré jusque-là comme « l’inatteignable ». Un chemin initiatique vers la confiance en soi.


Au fil des pages, l’aspect didactique de l’ouvrage s’impose : des concepts fondateurs qui jalonnent la fiction aux fins de transposition sur la vie réelle du lecteur, amenant à un contrôle cognitif du but et des formes du texte tel un transformateur du matériau langagier. Ces quelques pages réjouissantes ponctuent donc un roman « à messages » qui nous montre comment dépasser nos peurs et nos inhibitions.


L’intérêt est ainsi porté aux freins que tout individu met en place avec l’intention inconsciente de se fondre dans la masse, de ne pas faire de vagues mais qui, en définitive, induisent un ensemble de comportements et de décisions qui jouent à son détriment.




Un des personnages, « Yves Dubreuil », illumine tout le livre de son charisme. Pierre angulaire de l’intrigue, il incarne la rencontre qui va tout changer. Le personnage principal, « Alan », celui même qui est atteint d'un mal de vivre l’empêchant d'agir au quotidien en accord avec lui-même et entachant son rapport avec les autres, passe de témoin passif de sa propre vie à un homme nouveau, débarrassé de ses inhibitions.

À travers le parcours du personnage, le lecteur découvre ainsi les différentes étapes du développement personnel permis par l’estime et l’affirmation de soi.


Au sein de cette association « fiction et développement personnel », nous comprenons que l’attitude des autres à notre égard est conditionnée par notre propre comportement. Cela amène, entre autres, à s’interroger sur un certain nombre de nos relations passées (véritablement ou vécues comme toxiques, néfastes, désagréables…). Être soumis au doute comme fixation de son esprit quand on est sous l’emprise de notre compulsion d’évitement de la déviance.


Une chose est sûre : on ne peut pas changer les gens. « On peut juste leur montrer un chemin, puis leur donner envie de l’emprunter ». Au lieu de disperser notre énergie à tenter vainement d’accomplir ces changements qui ne nous appartiennent pas, apprenons plutôt à accepter avec sérénité notre impuissance à vouloir changer l’Autre, et posséder le discernement nécessaire pour y parvenir. « Les gens » ont le devoir d’apprendre par eux-mêmes pour savoir comment s’améliorer et devenir une meilleure personne.


« L’être humain a peur du changement, de la nouveauté, et il préfère très souvent demeurer dans son contexte habituel, même s’il est très pénible, plutôt que de le quitter pour une situation nouvelle qu’il connaît mal. » « Yves Dubreuil » fait d’ailleurs appel à l’allégorie de la caverne de Platon pour illustrer ses propos. Un texte dont il est presque impossible de donner une interprétation unitaire, mais que l’on s’approprie plutôt soi-même. Toutefois, voici ce que l’auteur en dit :

« Platon décrivait des gens nés dans une sorte de grotte très sombre dont ils n'étaient jamais sortis. Cette caverne était leur univers et, bien que glauque, elle leur était familière et donc rassurante. Ils refusaient obstinément de mettre le pied dehors car, ne connaissant pas l'extérieur, ils se l'imaginaient hostile, dangereux. Il leur était dès lors impossible de découvrir que cet espace inconnu était en fait empli de soleil, de beauté, de liberté… »



« Les Dieux voyagent toujours incognito » est donc un roman à suspens à la fois suffisamment léger et prenant qui permet à l’auteur de s’adresser au grand public. On y retrouve aisément le fil conducteur qui est celui de comment faire passer de manière digeste des recettes censées conduire au développement personnel. Ce livre est un concentré de conseils donnés en stage de communication, de développement personnel, ou encore de PNL (Programmation Neuro-Linguistique).


Les « exercices » soufflés à demi-mots aux lecteurs ne sont pas toujours faciles, ni naturels. Mais ils sont à la portée de tous. En effet, notre cerveau est très attaché à nos habitudes de pensées, même lorsque elles font souffrir. Il faut donc persévérer lorsque l’on veut induire un changement. Ces efforts doivent être soutenus dans le temps. Créer des nouvelles habitudes de l’esprit, reproduire suffisamment souvent des pensées valorisantes associées à des émotions positives jusqu’à ce que de nouveaux liens neuronaux se créent, se renforcent, puis deviennent prépondérants. Cela prend du temps. On ne supprime pas les mauvaises habitudes de l’esprit, mais il est possible d’en ajouter des nouvelles et de faire en sorte qu’elles deviennent irrésistibles.


L’objectif étant que le sentiment de sa valeur personnelle s’inscrive progressivement en soi jusqu’à devenir une certitude.


En confiant à sa plume un travail ambitieux auquel donner une tournure de divertissement, Laurent Gounelle est parvenu à produire un concept de littérature populaire qui lie l’utile (la psychologie), à l’agréable et qui emporte l’adhésion du grand public.


Au cœur de cette lecture, tout un chacun peut y trouver un écho à sa propre vie. Plutôt que d'exposer la matière dans un plan théorique, on la met en scène. Ainsi, le lecteur vit par procuration la mise en pratique des méthodes, les comprend, y adhère, et les mémorise bien plus facilement qu’avec un cours magistral. Un enseignement nourrissant.




Finissons sur cette maxime qui invite, elle aussi, à la réflexion :


« Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde ». Gandhi.



Bien-entendu, en termes de développement personnel, cet ouvrage nous en apprend déjà beaucoup, mais reste un balbutiement pour atteindre l’objectif recherché. L’équipe d’Éléa Santé peut vous accompagner en ce sens. Vous autoriser le recul nécessaire pour ne plus agir par automatisme, mais pour s’engager en conscience sur une voie qui favorise l’accomplissement de soi. Retrouver les piliers vous permettant d’être pleinement vous, et non une résultante de vos conditionnements, de vos peurs et de vos préjugés.




Article rédigé par Anne-Lise GAUTHIER


Sources : Roman « Les Dieux voyagent toujours incognito » de Laurent Gounelle paru en 2012 aux éditions Pocket, 475 pages.


Tags : confiance en soi ; estime de soi ; affirmation de soi ; vie ; divertissement ; apprentissage ; développement personnel ; roman ; messages ; psychologie ; émotions ; habitudes ; pensées ; bienveillance ; positif ; changements.

0 vue

ÉLÉA SANTÉ

344 chemin de la Barrière - 83440 - Montauroux

09 80 80 33 50

  • Noir Facebook Icône

©2020 par Eléa Santé