• Anne-Lise GAUTHIER

Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail 2020

28 avril 2020


Célébrée chaque année depuis 2003, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail promeut la prévention des accidents et maladies professionnels dans le monde entier.

Par cette journée officielle de commémoration et de célébration, sont à l’honneur les travailleurs blessés et décédés tout en célébrant les possibilités de prévention et de réduction de ces cas de blessures et de décès.


Le 28 avril offre donc l’occasion d’attirer l’attention de l’opinion internationale sur les questions de sécurité et de santé professionnelles parmi les syndicats, les organisations patronales et les représentants du gouvernement (tripartisme).

Cette année, l’accent est mis sur

« La violence et le harcèlement dans le monde du travail ».

La violence et le harcèlement au travail constituent une menace importante et persistante pour la santé et la sécurité des travailleurs, ainsi que pour la productivité et la réputation des organisations.


La violence et le harcèlement dans le monde du travail privent les individus de leur dignité. Ils sont incompatibles avec le travail décent et représentent une menace à l’égalité des chances et à des milieux de travail sûrs, sains et productifs. Le phénomène est toujours largement répandu, présent dans tous les pays, indépendamment des secteurs, des métiers et des modalités de travail.


L’adoption de la convention n° 190 et de la recommandation n° 206 reconnaît le droit de toute personne à un monde du travail exempt de violence et de harcèlement, , y compris de violence et de harcèlement fondés sur le genre.


A l’occasion de la campagne 2020, l'OIT (Organisation Internationale du Travail) produira un rapport mondial qui souligne comment un approche stratégique complète pour la SST (Sécurité et Santé au Travail) au niveau national et sur le lieu de travail pourrait permettre de lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail.


Cela comprend, par exemple, l’intégration de dispositions relatives à la violence et au harcèlement dans les lois, règlements et conventions collectives en matière de SST et l'élaboration de normes, codes de pratiques et directives spécifiques pour soutenir la mise en œuvre de programmes et de mesures préventives sur les lieux de travail. Au niveau du lieu de travail, des systèmes complets de gestion de la SST peuvent inclure l'évaluation et le contrôle des risques psychosociaux, y compris l'interaction avec la violence et le harcèlement.


La sécurité en chiffres :





Le BIT (Bureau International du Travail) a publié un rapport "La sécurité en chiffres" qui montre que 2,2 millions de travailleurs dans le monde meurent chaque année dans le cadre de leur travail, à la suite d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle, soit 5 000 personnes par jour.





Tags: harcèlement sexuel, violence au travail, sécurité et santé au travail, dangers psychosociaux


Sources : INRS, OIT, Assurance maladie




Article rédigé par Anne-Lise Gauthier

66 vues

ÉLÉA SANTÉ

344 chemin de la Barrière - 83440 - Montauroux

09 80 80 33 50

  • Noir Facebook Icône

©2020 par Eléa Santé